Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ESPACE ALGÉRIE

Paysages majestueux et authentiques,une fenetre sur l'Algerie et le Monde.

Commandant Omar Driss

Publié le 3 Décembre 2011 par espace. algerie in Algerie,Hommes et Histoire

http://i41.servimg.com/u/f41/11/21/97/97/captu171.jpg

Commandant Omar Driss surnommé par les français "l'homme aux yeux de panthère", lui aussi un autre brave. Blessé, il fut achevé à l'hôpital de Djelfa vers le 30 mars 1959
Omar Driss, de son vrai nom Mohamed Idriss et dont le nom de guerre a été "Si Faycal", est né le 15 juillet 1931 à El-Kantara (Biskra). Son premier métier a été celui de cordonnier qu'il exercera dans sa ville natale avant de la quitter pour Batna et de se retrouver ensuite à la Casbah (Alger) en 1951. En 1954, à El-Kantara, il entre en contact avec l'Armée de libération nationale. En 1955, dans les Aurès, il fera ses premières armes sous le commandement de Si El Hocine Ben Abdelbaki qui l'affectera au sud de l'Algérie pour mener les moudjahidine de la région, particulièrement dans les célèbres djebel Bouk'hil où il installera son quartier général. Omar Driss, qui était un inlassable "marcheur" et qui avait le contact facile avec les hommes de la Révolution, a entre autres à son actif, les célèbres batailles de Bouk'hil, d'El- Aarayguib (djebel Ouled Benalia) en 1958, djebel Azarga (djebel Oum Saad). Il avait parcouru avec ses compagnons d'armes les immenses étendues du désert qui s'étend de Djelfa à Biskra, de Touggourt à Ghardaia et Ouargla, avant d'être nommé en 1958, Commandant-adjoint de la wilaya six sous les ordres du colonel Si El Haoues.
La bataille de djebel Thameur (29 mars 1958) sera la dernière pour Omar Driss au cours de laquelle les martyrs Si El Haoues et Amirouche ont également perdu la vie. Omar Driss qui avait pour mission de reconduire les deux héros hors de la wilaya six, il est blessé puis fut prisonnier, avant de mourir dignement sous la torture de l'armée coloniale

Commenter cet article